Skip to content

La Musique Mariachi dans le Folklore Mexicain

 

Au Mexique comme dans la majorité des pays du monde, la musique la plus populaire est la variété internationale influencée par ce qui se fait aux États-Unis et le Mexicain moyen n’est pas plus un expert des traditions musicales de son pays que vous n’êtes un fin connaisseur du bal musette. Comme partout vous entendrez dans les bars du rock, de la pop, du rap… Il existe cependant plusieurs formes de musique traditionnelle mexicaine, dont la plus connue est incontestablement la musique Mariachi.

 

 

Si la Ranchera ou le Huapango vous sont sans doute inconnus, vous avez forcément déjà entendu le mot « mariachi » auparavant. Il désigne autant un style de musique que l’orchestre qui le joue, généralement composé de guitaristes, de violonistes et de trompettistes. Si cinq ou six musiciens suffisent pour former un groupe, il n’est pas rare de voir des orchestres de plusieurs dizaines de musiciens. Les paroles ont généralement trait à l’amour, à l’aventure ou à l’histoire révolutionnaire du Mexique, et célèbrent un machisme moustachu bon enfant.

 

 

Pendant longtemps on a cru que le mot « mariachi » venait du français « mariage » via l’intervention française au Mexique dans les années 1860 et en raison de la présence habituelle d’orchestres lors des mariages. Si le débat reste ouvert quant à l’origine du mot, il est aujourd’hui admis qu’il est antérieur à la seconde moitié du XIXème siècle et n’a rien à voir avec la France.

 

 

C’est sans doute le style musical mexicain le plus connu dans le monde, et certains grands musiciens viennent d’Amérique Latine ou du Sud des États-Unis. De nos jours n’importe quelle chanson de n’importe quel style peut être interprétée façon « mariachi », mais le gros du répertoire est constitué de chansons écrites et composées spécialement pour ce style. Beaucoup sont non-signées et leur origine se perd dans le magma de traditions populaires peu documentées. Encore aujourd’hui de nombreux classiques comme La Negra sont repris par grosso modo tous les orchestres mariachis en circulation. Les musiciens connaissent généralement des centaines d’airs, et lors des mariages ou d’autres fêtes, le public réclamera tel ou tel morceau.

 

 

Chaque année, le Festival International du Mariachi de de Guadalajara réunit la crème de la crème des orchestres du Mexique et d’ailleurs. Mais dans n’importe quelle ville mexicaine vous n’aurez pas à chercher bien loin pour trouver un restaurant ou un club qui propose des concerts. Et si vos pieds vous démangent et que vous avez bu un peu de tequila, vous pourrez essayer d’imiter ceux qui se livrent au zapateado, la danse généralement associée à la musique mariachi. Attention à ne pas vous fatiguer trop rapidement, car ça va vite !

ASSISTANCE ANTICORRUPTION !