Le Cinéma Mexicain

Le Cinéma Mexicain

Pourquoi ne pas préparer votre visite du Mexique en découvrant sa culture à travers des films ? L’industrie cinématographique du pays se porte bien, et fut pendant son âge d’or (entre les années 30 et 60) la plus importante d’Amérique latine. Le Festival du Film de Guadalajara, qui se tient tous les ans, est le plus important du continent sud-américain. Si l’on ne saurait être exhaustif, voici quelques films mexicains qui ont marqué l’histoire du cinéma à travers les époques. En raison de l’attractivité évidente de ce pays pour l’ensemble du monde hispanophone, ils ne sont pas tous réalisés par des mexicains !

Los Olvidados de Luis Buñuel (1950)

Ce film fascinant explore le quotidien difficile des enfants pauvres dans les bidonvilles de Mexico. Malgré son ton très social, on y retrouve la patte surréaliste présente dans toute l’œuvre de Buñuel. Le film a reçu le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes en 1951 et a été inclus dans le programme « Mémoire du monde » de l’UNESCO en 2013.

El Topo d’Alejandro Jodorowski (1970)

Ce très étrange western est un objet culte des années 70, longtemps projeté à la séance de minuit dans des cinémas de quartier. Il suit un justicier anonyme qui traverse le désert avec son fils pour défier les quatre plus grands tireurs aux alentours, chacun d’entre eux représentant une religion ou une philosophie. Attention, c’est du cinéma assez expérimental, le premier de la parfois très étrange filmographie d’Alejandro Jodorowski.

El Mariachi de Roberto Rodriguez (1993)

Un film célèbre pour avoir été l’un des moins chers de l’histoire du cinéma, avec un budget de 7000 dollars que le réalisateur a financé en partie en étant un cobaye pour des laboratoires pharmaceutiques. Si le manque de moyen se fait légèrement sentir, ce polar où un mariachi débarqué dans une petite ville perdue se retrouve avec entre les mains l’étui à guitare rempli d’armes d’un bandit se laisse tout à fait regarder, et a lancé la carrière de Roberto Rodriguez.

Y tu mamá también d’Alfonso Cuarón (2001)

Un road-movie triste et beau sur trois jeunes gens qui apprennent à se connaître lors d’un voyage en voiture le long de la côte Pacifique. Le film se montre fidèle à l’ambiance politique du Mexique des années 90 et décrit une jeunesse pas si insouciante que ça. Il a reçu le prix du meilleur scénario au festival de Venise en 2002.

D’autres films dans de prochains articles !

Installation au Mexique :  Louer ou Acheter ?

Installation-au-Mexique-Louer-ou-Acheter-Blog-TouraCancun-1140x530

Installation au Mexique :  louer ou acheter ?

 

Après plusieurs séjours au Mexique, c’est décidé : vous allez vous expatrier ! Pour du travail, pour quelques années ou pour la vie, parce que vous avez rencontré l’âme-sœur ou parce que vous n’imaginez plus l’existence sans ceviche et sans burrito… Les raisons ne manquent pas, mais la même question se pose, aussi bien en France qu’à Acapulco ou Mérida : vaut-il mieux acheter ou louer ? Cet article vous présentera des arguments en faveur de l’un et l’autre option, afin de vous aider à mieux choisir !

 

Les avantages de la location :

– Moins de dépenses globales, et pas d’impôts ! Vous devez bien entendu prendre soin du lieu que vous habitez, mais les problèmes sérieux : chauffe-eau à remplacer, câbles à changer, plomberie défectueuse, etc., sont du ressort du propriétaire. Et c’est à lui de payer les taxes annuelles du logement.

– Les loyers sont moins chers que le remboursement d’un prêt immobilier, et vous aurez une meilleure maison pour la même somme mensuelle.

– Et la maison sera certainement mieux située, puisque les logements neufs sont généralement construits aux abords des villes et pas dans les centres.

– Si vous décider de changer de ville ou si tout simplement votre logement ne vous plaît plus, vous pourrez partir à la fin de votre bail (voire même vous arranger avec le propriétaire pour partir plus tôt). Après, il suffit d’en trouver un nouveau et de déménager !

– Vous vous éviterez de nombreux maux de tête. Parfois même les réparations les plus basiques peuvent prendre des semaines/mois, mais si vous louez c’est le propriétaire qui remplira toute la paperasse.

 

Les avantages de l’achat :

– Vous aurez la sécurité de vous sentir chez vous avec votre famille. Qui plus est, le prix de l’immobilier dans les zones touristiques augmentent lentement mais sûrement, et si le mètre-carré devrait rester moins cher qu’à Paris ou New-York pour quelques années encore, plus tôt on investit et plus on économise !

– Votre situation sera plus stable : un domicile permanent rend la vie plus facile pour bien des tâches administratives, vous n’aurez plus à changer votre adresse tous les six mois dans vos documents officiels !

– Vous pourriez économiser sur les impôts. Les résidents permanent dans un pays étrangers peuvent obtenir une réduction d’impôts. Si vous êtes propriétaire, le revenu nécessaire pour un obtenir un visa de résidence permanente est beaucoup plus faible, et si vous avez plus de 65 ans vous pouvez payer moins d’impôt foncier.

– En tant que propriétaire vous pouvez aménager votre logement à votre guise, changer la peinture et planter un potager dans votre jardin si bon vous semble.

– Si vous contractez un prêt pour acheter votre maison, cela améliorera votre rapport de solvabilité dans le nouveau pays. Même si vous payez en liquide, les institutions financières sont toujours rassurées par un propriétaire !

 

Évaluez bien vos objectifs avant de vous décider. Ayez une idée de la durée potentielle de votre résidence au Mexique, et choisissez en fonction ! L’une comme l’autre option ont leurs avantages respectifs. A vous la casa mexicaine !